Indonésie : mon incroyable voyage sur le plus grand archipel du monde

Sur l'île de Lombok en Indonésie
Plage en bord de route sur l’île de Lombok

Avec ses 13 466 îles, dont 922 sont habitées, l’Indonésie peut se vanter d’être le plus grand archipel du monde. En plus de cela, grâce à sa population composée de plus de 265 millions d’individus, le pays arrive au rang de quatrième au classement des pays les plus peuplés de la planète. Il s’agit sans nul doute d’un pays à découvrir au moins une fois dans sa vie et sa culture, ainsi que son histoire, vous plongeront dans une aventure inoubliable. Suite à mon passage sur place, avec Marie rencontrée grâce à un forum de voyageurs, j’ai pu découvrir certains des plus beaux endroits de l’archipel et admirer les trésors de la culture indonésienne.

 

Mon parcours au travers de l’Indonésie

La première chose à savoir est que vous ne pourrez pas tout voir en vous rendant en vacances en Indonésie, il faudra donc préparer votre séjour de façon minutieuse. Différents endroits de l’archipel font partie des incontournables à admirer sur place. Pour ma part, j’ai commencé mon périple sur la très célèbre île de Java, où j’ai pu notamment admirer le mont Ijen et le volcan Bromo. Ce sont clairement MES COUPS DE CŒUR du voyage. J’en ai pris plein les yeux en allant sur ces sites tout simplement somptueux. Des excursions sont organisées pour partir visiter ces lieux sur 2 ou 3 jours. En ce qui me concerne, je suis partie sur 2 jours en dormant dans de petites guesthouses locales et avec l’aide d’un guide. Après une courte nuit dans une guesthouse sombre et moyennement propre, c’est parti pour le haut de la montagne non loin de là pour admirer le lever du soleil surplombant le volcan Bromo. Splendide ! Ensuite, notre chauffeur nous emmène directement au pied de celui-ci pour que nous puissions grimper tout en haut et y admirer le cœur du volcan et surtout entendre le bruit impressionnant. La lave chaude et bouillonnante, le volcan grondant… un vrai spectacle à vivre.

Lever du soleil sur le Mont Bromo
Lever du soleil sur le mont Bromo
Intérieur du volcan Bromo
Intérieur du volcan Bromo

 

Le jour suivant nous nous sommes dirigés vers le Mont Ijen pour un trek de 5 heures. Une ascension bien pentue avec un air presque irrespirable : c’est l’aventure et j’adore ! 😀 Des masques spéciaux sont obligatoires pour pouvoir respirer et se protéger. Nous toussions et avions néanmoins mal à la gorge malgré tout. Une fois en haut du mont, nous sommes descendus au cœur du cratère pour y admirer les blues fire de nuit. Phénomène unique au monde incroyable. Une fois profité du spectacle, nous sommes remontés pour admirer le lever du soleil au-dessus du mont et de ce lac d’acide vert incroyablement magnifique. Je suis restée bouche-bée face à une telle beauté ! Je pense que c’est l’un de mes paysages préférés vu dans toute ma vie, si ce n’est mon préféré.

Cette expérience vaut vraiment le coup d’être vécu. Il est conseillé cependant d’être un peu sportif car les personnes non sportives ont eu un peu de mal pendant l’ascension.

Lever du soleil sur le mont Ijen sur l'île de Java en Indonésie
Lever du soleil sur le mont Ijen

Par la suite, je me suis rendue sur la très célèbre Bali. Direction Ubud, au cœur de l’île. Ubud est connue pour sa culture et surtout pour être une ville artistique. De nombreuses sculptures, peintures et autres objets d’art sont en vente dans la ville. Il y fait bon vivre, c’est reposant de s’y balader. La ville balinaise est aussi réputée pour sa forêt des singes que vous pouvez visiter. Nous avions choisi de ne pas la visiter car beaucoup de singes sont agressifs à force d’être au contact de touristes, et notamment qui les nourrissent. Nous avons visité par contre les rizières du coin, les temples, et le parc où le café le plus cher du monde est fabriqué : le Kopi Luwak. Ce café est récolté dans les excréments d’une civette asiatique, le Luwak.

Rizière à Ubud sur l'île de Bali
Au coeur d’une rizière près de Ubud à Bali

Ensuite, direction Amed pour faire mon baptême de plongée. Nous avons choisi un club de plongée français pour être sûr de bien tout comprendre, étant donné les conseils techniques utiles à savoir : Abyss Dive Center. Ce fût une expérience incroyable. Je pense avoir bien choisi mon spot, mon club et surtout avoir eu beaucoup de chances :p En effet, pour ma première plongée, j’ai pu voir une tortue, une épave de bateau et…un requin à pointe noire. C’était époustouflant !

 

55770061_2306355599647350_8279834628924112896_n
Pendant ma plongée à Amed

 

Pour continuer cette aventure, je me suis rendue sur les îles Gili (Gili Trawangan, Gili Air, Gili Meno). J’ai aussi eu un coup de cœur pour ces îles. Eau turquoise, vie paisible, bâtiments typiques et population adorable, je serais bien rester plus longtemps :p Pour information, Gili Trawangan est l’île festive. Il y a des bars de nuit pour faire la fête le soir venu le long de la rue principale. Le reste de l’île est assez calme. Gili Meno est extrêmement calme et reposant. Il y a rien à faire à part aller à la plage et manger 😀 Nous avons cependant trouvé un petit bar de nuit pour y boire un verre et admirer des fireshows (que j’aime tant ! Ça me rappelle Koh Phangan ^^). Le niveau n’était pas le même mais étant les seules clientes du bar, nous avons pu apprendre quelques bases avec les fireboys. 😀 Ensuite, direction Gili air qui est un mix des deux îles. Ni trop calme, ni trop animée. Il faut savoir que 1 journée suffit pour faire le tour de chaque île. Sur Gili Meno et Gili Air, cela se fait à pied aisément. Sur Gili Trawangan, à pied pour les plus courageux ou bien à vélo. Ils en louent sur place si vous le souhaitez. Nous avions choisi de faire le tour à pied pour économiser mais surtout pour admirer tous les détails de l’île.

 

 

Enfin, nous sommes allées visiter l’île de Lombok pour finir ce roadtrip Indonésien. L’île est grande et encore peu touristique, mais le devient petit à petit. Il y a beaucoup de choses à faire sur cette île : waterfall, plages paradisiaques, trek, marchés…

Waterfall sur l'île de Lombok
Waterfall sur l’île de Lombok

 

La population indonésienne : ce qu’il faut savoir

Lors de votre séjour en Indonésie, vous serez amené à rencontrer la population locale qui représente très bien la culture du pays. Comme je l’ai évoqué précédemment, ils sont plus de 265 millions à habiter sur l’archipel et vivent sur 922 des îles qui composent le pays. Même si l’Indonésie est en majorité musulmane (87,2%), la constitution indonésienne reconnaît la liberté de religion. Plus précisément, l’État indonésien reconnaît six religions de façon officielle : l’islam (87,2%), le protestantisme (7%), le catholicisme (2,9%), l’hindouisme (1,7%), le bouddhisme ainsi que le confucianisme. Malgré le fait que l’hindouisme et le bouddhisme soient désormais des religions minoritaires en Indonésie, il ne faut pas oublier qu’elles ont eu une influence considérable dans l’histoire du pays et ont laissé leur empreinte dans la culture indonésienne. Mais globalement il fait bon vivre en Indonésie, quelques soit sa religion.

Au niveau du langage, sachez que la langue la plus parlée et la plus utilisée dans le pays est l’indonésien, qui est d’ailleurs reconnue comme étant la langue officielle du pays. Cette dernière a été inspirée de plusieurs dialectes régionaux, comme par exemple le javanais ou bien encore le soudanais. Lorsque l’on se penche de plus près sur la population du pays, on constate que la majeure partie des individus maîtrise une deuxième langue, correspondant à l’une des langues locales que l’on retrouve en Indonésie. Pour l’anecdote, sachez que l’on en retrouve plusieurs centaines et que les individus considèrent ces dialectes comme leur langue maternelle. Au total, on dénombre plus de 742 langues différentes qui sont parlées aux quatre coins de l’Indonésie. Dans tous les cas, si vous ne maîtrisez pas l’indonésien, sachez que l’anglais est généralement de mise dans les endroits les plus touristiques de l’archipel.

Avec des Indonésiens rencontrés à la Waterfall
Avec des Indonésiens rencontrés à la Waterfall

La gastronomie indonésienne : une autre belle surprise

Lors d’un séjour en Indonésie, il est impossible de faire l’impasse sur la cuisine locale et toutes ses spécificités. Toutefois, sachez que les spécialistes ne parlent pas de gastronomie indonésienne, mais distinguent plutôt les spécialités de chaque région. La cuisine du pays a été largement influencée par des gastronomies étrangères comme, par exemple, celle de l’Inde ou bien celle de la Chine. S’ajoutent à cela quelques témoins de la gastronomie espagnole, portugaise ou bien encore néerlandaise. Si vous déjà eu la chance de goûter à la cuisine malaise, vous retrouverez quelques similitudes avec les plats traditionnels d’Indonésie. De façon générale, on considère que le riz est la base de la cuisine indonésienne auquel viendront s’ajouter d’autres ingrédients incontournables comme, par exemple, le lait de coco, le piment, le soja ou bien encore la cacahuète.

 

Si vous voulez goûter des plats caractéristiques, vous pouvez notamment vous pencher sur le « sate », inventé à Java au 19ème siècle, et qui désigne des brochettes qui se déclinent sous différentes formes. On en retrouve notamment dans les grandes villes de Java et il est possible d’en acheter à de nombreux vendeurs ambulants. D’autres plats incontournables de la gastronomie locale pourront être goûtés comme, par exemple, le fameux Nasi Goreng, qui est un plat de riz frit avec des légumes, du poulet, un œuf plat ou brouillé et des oignons frits sur le dessus. Le bakmi goreng qui est l’équivalent du Nasi goreng mais avec des nouilles à la places du riz. Et le bakso qui est un potage servi de nouilles, légumes et boulettes de viande.

Nasi Goreng, plat typique indonésien
Nasi Goreng, plat typique indonésien

Quelques infos pratiques pour partir en Indonésie

logo-infos-pratiques.png

VISA :

Tout d’abord, sachez que si vous restez moins de 30 jours, vous n’aurez pas besoin de visa, à condition d’avoir la nationalité française. Dans le cas contraire, il faudra se pencher d’un peu plus près sur le site de l’ambassade d’Indonésie afin d’acheter un visa. Comme pour la majeure partie des autres destinations, vous devrez par contre avoir un passeport à jour, dont la date d’expiration est supérieure à 6 mois à compter de votre date de retour. Avant de prévoir son voyage, il est toujours conseillé de se renseigner un peu plus en détail sur la situation du pays. Grâce au site France Diplomatie, il est possible d’en savoir plus sur certains risques que peut rencontrer l’Indonésie, que ce soit d’un point de vue politique, sanitaire ou bien encore volcanique.

Visa d'entrée et sortie en Indonésie
Visa pour l’Indonésie

TRANSPORT :

D’un point de vue plus pratique, sachez que l’on ne retrouve pas de vol direct depuis la France si vous voulez atterrir à l’aéroport international de Denpasar. Il faudra donc prévoir un vol avec une escale. Pour pouvoir bouger sur place, et visiter l’archipel comme il se doit, différents moyens de transport seront à votre disposition. Le plus avantageux dépendra de l’île sur laquelle vous souhaitez vous rendre. Généralement, le bateau est de mise. Si cela est possible, vous pouvez également regarder les vols internes qui relient les différentes îles de l’archipel indonésien.

 

*****

Bilan global de mon voyage en Indonésie :

Dates : du 27 juin 2017 au 18 juillet 2017

Buget utilisé : Moins de 600 euros + vol à partir de Bangkok

Spots visités : Java (Mont Bromo et Ijen) ; Bali (Ubud et Amed) ; Gili Trawangan ; Gili Meno ; Gili Air ; Lombok (Kuta, Senggigi et tour de l’île en scooter)

 

Ce que j’ai aimé en Indonésie :

  • La douceur de vivre
  • La gentillesse de la population
  • Le Mont Ijen et le volcan Bromo
  • Les îles Gili
  • Mon baptême de plongée
  • La bonne cohabitation des religions
  • Les plages magnifiques aux îles Gili et à Lombok
  • Partager ce voyage avec ma Bissy 😉

 

Ce que je n’ai pas aimé en Indonésie :

  • Les locaux qui essayent d’arnaquer sur les prix
  • Les locaux qui accostent dans la rue sans cesse pour des taxis etc
  • Le bateau super dangereux et mouvementé pour rejoindre les îles Gili
  • Le fait de faire payer le « parking » pour garer notre scooter en allant à la plage sur l’île de Lombok alors que c’était désert et qu’on étais en pleine nature

 

Ce qui m’a étonné en Indonésie :

  • Que Bali soit à majorité hindouiste alors que le reste du pays (ou presque) est à majorité musulmane
  • Qu’il y ait « peu » de touristes à Lombok

 

 

N’hésitez pas à me suivre pour lire les prochains articles et à commenter pour me donner votre avis 😉 Si vous souhaitez des noms de guest houses sympas également. Sur Bali et les îles Gili nous avons pu avoir de bons logements à prix très corrects (entre 8 et 16 euros la nuit pour des logements propres avec petit-déjeuner inclus) ! 😉

 

A très bientôt,

 

Priscilla,

My Bucket Of Dreams

logo my bucket of dreams

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s